Querelle du bois rond : communiqué du SFB

Source:
SFB/FordaqJT
Visites:
785
  • text size

Tout comme Fransylva, SFB n'attend pas la tenue de la conférence de presse de la FNB le mardi 6 février pour faire entendre son désaccord sur le fond. Selon SFB, la FNB s'apprête une nouvelle fois à dénoncer les exportations de bois rond de chêne vers la Chine. Il serait question d'étendre le label UE aux forêts privées...

SFB estime dans son communiqué qu'à l'heure actuelle, près de 95% de la récolte ONF de chêne qui est destinée aux transformateurs. Selon les chiffres de douanes chinoises à fin novembre 2017, les exportations de bois ronds de chêne s'élèveraient par extrapolation à 360 000 m3, soit 15% de la récolte. Selon les chiffres de douanes françaises, les volumes exportés de grumes de chênes seraient quasiment stables depuis 2015, mais la valeur a augmenté, passant de 30 à 40 millions d'euros. SFB explique cette progression par la répercussion des coûts phytosanitaires, l'envol des prix du chêne et aussi par l'augmentation du taux de blocks, qui serait passé de 25 à 45 000 m3 selon les douanes françaises. 

En se référant aux chiffres de l'Agreste, SFB indique que la diminution du nombre de scieries était très largement entamée en 2010 alors qu'à l'époque, les exportations de grumes vers la Chine se limitaient à 50 000 m3. Les scieries françaises ne disposent pas actuellement des capacités suffisantes pour transformer 400 000 m3 de grumes de chêne supplémentaires, estime SFB. La part des parquets chinois importés représente moins de 3% de la consommation française de parquets en 2016, et seulement environ 0,2% pour ce qui concerne les parquets en chêne.

Lire le communiqué de presse de SFB

 

Postez un commentaire
Afficher 1 commentaires: